Tai chi, Qi Gong, Tomasz Nowakowski, Centre des Arts Taoïstes Colline Dorée °Zlatý Kopec°

 

Uk

***

London

 

 

News !
4th International Push Hands Meeting in Prague
2015 www.push-hands.cz

Principes de base de la pratique de Tuishou,
le pousser des mains (push hands)

 

Le pousser des mains (Tuishou), une pratique du Tai Chi avec partenaire, est basé sur neuf des treize mouvements de base du Tai Chi. (Ta Lu comprend les treize mouvements de base). L’approche et la réalisation des principes du Tai Chi dans les treize mouvements de base sont le fondement de la pratique et la clef pour acquérir laqualité et efficacité du Tai Chi. Le pousser des mains est une conversation sans mots à propos du niveau de réalisation des principes. Un bon partenaire est comme un miroir. À l’aide des techniques du pousser des mains, il peut nous montrer comment nous réalisons les principes du Tai Chi, où nous faisons des fautes et quelles sortes de limites nous avons (manque d’équilibre, lesblocages, etc.). A travers le pousser des mains, notre professeur principal peut nous transmettre des expériences qui sont difficiles à expliquer par des mots. Un professeur peut détecter nos blocages et nous aider à les défaire. Il peut également tester nos avancées et nos progrès concernant la réalisation des principes du Tai Chi ou encore diriger notre pratique individuelle. Le pousser des mains peut être une méthode très intéressante d’échange des expériences entre des personnes qui pratiquent des styles de Tai Chi différents.

Selon notre tradition, les bonnes manières sont indispensables dans la pratique du pousser des mains : si nous n’avons jamais rencontré notre partenaire auparavant, nous nous présentons avant de commencer l’exercice - le pousser des mains sert l’échange de nos expériences, ce n’est pas une compétition. Le but n’étant pas la défaite du partenaire. Nous n’essayons pas de prouver quoi que ce soit par la force. Ainsi nous respectons pleinement le niveau de compétence, de potentiel et d’expérience de notre partenaire. Ensemble avec notre partenaire nous définissons le niveau de notre exercice : pousser des mains avec ou sans déplacement, pousser des mains avec une main, toutes les techniques de base, pousser des mains complet, pousser des mains libre, etc., ainsi que la dynamique du Ta Lu de la pratique. Nous sommes tenus par un principe inconditionnel d’entre aide et d’écoute à l’égard des débutants ou d’une personne qui a moins d’expérience que nous. Si nous remarquons que notre partenaire a des difficultés pendant l’exercice, nous devons continuer à pratiquer à un niveau inférieur. Nous pouvons aussi pointer un problème spécifique et essayer de l’expliquer. Lors de situations problématiques, notre professeur principal nous aidera à éclaircir les problèmes.
Ces principes sont caractéristiques de notre tradition et convergent avec les règles observées dans la plupart des rencontres internationales.

Tomasz Nowakowski, février 2007, Autriche
Traduit de l’Anglais par Katja Fleig avec la participation de Christine Girard